AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yellow Pluvia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Plubia Yellows
Rang D
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 24
Localisation : Dans une boîte à rêves... ou illusions...
Date d'inscription : 27/02/2009

Feuille de personnage
DON:
0/0  (0/0)
RANG:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Yellow Pluvia   Sam 28 Fév - 18:41

I WANT TO FLY IN THE SKY ’’
„ welcome in the nightmare.


_IDENTITÉ
___ NOMS : PERE: Yellows; MERE: Tenshi
___ PRÉNOM(S) : Plubia. Comme étant de nationalité japonaise, son prénom en prend l'accent et se prononce ainsi Pluvia.
___ SURNOM(S) :Yellow, et ce, depuis son entrée en primaire, où elle a rencontré ses meilleurs amis. Ils n'ont jamais trouvé que Plubia était un prénom qui lui correspondait vraiment, et préfèrent ainsi la surnommer par son nom qui est, d'après eux, beaucoup plus joyeux.
___ ÂGE : quinze hivers à son actif, mais approche dangereusement de son seizième.
___ ORIGINE(S) : Issue d'un père américain et d'une mère japonaise, Plubia est née au Japon où elle y a passé toute son enfance.


_PHYSIONOMIE

___ DESCRIPTION PHYSIQUE : Ce qui est le plus frappant chez Plubia, ce sont ses grands yeux d'un marron commun qui absorbe toute autre forme de regard dans ses environs. Une frange recouvre son front jusqu'à ses sourcils fins et ses cheveux toujours détachés encadrent son visage. Il n'y a rien à dire, elle est de tout ce qu'il y a de plus quelconque. Longs cheveux bruns qu'elle s'est jurée de ne plus couper, teint pâle frôlant le laiteux, un nez fin et une bouche bien formée, elle est une jeune fille standard: Du moins pour une française, ou une américaine. En effet, Yellow a hérité de son nom comme de ses traits: Son père l'a marqué jusqu'au plus petit détail tel que la grandeur et la finesse de ses mains ou encore de ses petits problèmes (exéma, allergies aux métaux sauf à l'or, constante douleur d'œil...). D'ailleurs, elle lui ressemble à un tel point que pendant deux ans de son adolescence, la jeune fille doutait de la véritable nature de sa mère... Mais évidemment, ses parents l'ont vite rassurée à ce sujet, sa mère était bien sa génitrice. La seule chose qu'elle est, pourrait on dire, reçue de sa mère, est la petite taille et la minceur de son corps. Rien n'y fait, elle a beau manger, manger et manger, grignoter des sucreries, elle ne grossit pas d'un kilo. Son père l'avait d'ailleurs emmené chez le docteur pour ça, mais rien ne semblait inquiétant.Sa carrure est frêle et une impression de fragilité règne sur son corps:" Personne n'ose la pousser, de peur qu'elle tombe et se brise" répète inlassablement son meilleur ami, qui semble savoir ce qu'il dit. Mais elle est pourtant robuste, du moins caractérielle ment, et elle cache bien ses muscles qui peuvent être puissant, bien qu'elle déteste s'en servir...
___ STYLE VESTIMENTAIRE : Toujours vêtue de manches courtes, et ce, même en hiver, Plubia ne ressent pas vraiment le froid et n'a pas de style particulier. Il n'empêche qu'elle évite le plus possible les couleurs sombres, bien que le noir en soit sa favorite, sauf cas particuliers. La plus généralement elle porte des jupes ou des robes, aimant sentir le vent sur ses jambes. Il n'empêche qu'elle porte des boxers masculins pour ne pas que les garçons se rincent trop l'œil lorsqu'un coup de vent trop fort soulève ce qui lui sert de vêtements. Lorsqu'elle n'a pas ses rollers au pieds, Plubia met des baskets à talons compensés, afin de grandir un peu son mètre cinquante huit. Même lorsqu'elle enfile ses ATs, elle reste simplette: Sa tunique de lycéenne, de couleur noir, lors de ses entrainements ou lorsqu'elle ride juste pour le plaisir. Mais dès qu'un combat s'annonce, qu'elle doit entrer dans une part wars ou autre, elle s'habille de façon bien différente et l'on croirait une autre jeune fille: Elle porte une tunique de cuir noir: Pantalon noir plutôt moulant, veste de cuir ouverte, elle porte en dessous un t-shirt jaune qui saute aux yeux, pour rappeler qu'elle est "Yellow".
___ OBJETS FÉTICHE : La seule particularité, le seul bijou qu'elle porte toujours est un bracelet d'or blanc à son poignet gauche. Il semblerait qu'on le lui est offert, bien que sa nature reste inconnue. On soupçonne son meilleur ami de le lui avoir donné lors de sa première victoire, où il l'a pris sur son adversaire, bien que personne ne se soit jamais plaint d'un vol après combat... Elle semble tenir à ce bijou comme à la prunelle de ses yeux.
___ OTHER : Et bien, ce n'est pas son jeune age qui l'a empêché d'avoir un tatouage. En haut du dos, un peu en dessous de la nuque se trouve un soleil de taille moyenne. Soleil plutôt spécial, puisqu'il ne ressemble pas à un soleil. Mais la première chose que l'on peut dire en le voyant, c'est qu'il y ressemble. Ce tatouage ne représente rien de connu: Il a certainement un valeur pour Plubia, mais elle n'en a jamais craché le morceau.


_PSYCHOLOGIE
___ ÉTUDE PSYCHOLOGIQUE : C'est un caractère bien trempé que possède la jeune fille qu'est Yellow. Il fut une époque ou elle était calme, tranquille et timide. Elle ne parlait que pour en apprendre d'avantage sur les choses diverses et variées du monde. Cette petite fille parfaite prit fin l'année de ses sept ans. L'année ou elle le rencontra, lui qui changea sa vie. A l'instar de ce qu'elle était, Jack lui apprit à s'épanouir, et son influence sur la jeune fille fut certaine: Elle devint immédiatement directe et franche, bien qu'avec beaucoup plus de retenu que son camarade. De nature calme, elle n'aime pas vraiment la violence et fait tout pour l'éviter, et déteste par dessus tout l'irrespect. Elle estime qu'un simple être humain ne peut en juger un autre et reproche à quiconque parle derrière le dos de quelqu'un que c'est un lâche et toutes autres insultes possibles. Elle possède une grande culture générale et aime la faire partager aux autres, car malgré qu'elle se dise égoïste, elle est loin de l'être: toujours à partager dès qu'elle le peut. Aussi estime-t-elle qu'elle a une vie bien trop heureuse par rapport à beaucoup de gens et donnerait n'importe quoi pour pouvoir leur donner un peu plus de bonheur. Mais attention, sa générosité cachée ne lui empêche pas d'envoyer quiconque l'ennuie et l'enquiquine sur les barreaux: Sa franchise fait d'elle une personne active et sportive. Lorsqu'elle a un but en tête, elle est prête à tout pour accomplir sa tâche, quitte à se blesser. Elle a tendance à trop prendre sur soit et ne se confie que très rarement. Elle estime que la faiblesse est un défaut et déteste les gens qui se lamentent sur leur sort sans rien y changer. La jeune fille est très pieds à terre et ne croit qu'à ce qu'elle voit, et en elle même bien évidemment. Ainsi le destin, la fatalité, les Dieux, les superstitions ne l'affectionnent en rien. Elle est en fait une personne très complète qui se perd souvent un peu elle même dans son caractère...
___ TIC : Arf... Yellow aurait certainement préféré qu'on oublie cette partie, mais elle a bien un gros défaut qu'elle tente désespérément de se défaire: Elle se ronge les ongles. Certes, c'est courant, mais pas très esthétique pour une fille, et surtout, très désagréable à l'écoute (Clac, cloc, clac...) Elle a pourtant déjà essayé toutes les techniques: Résolution de l'année, verni fait à cet usage, verni normal, gant de boxe pendant deux jours... Rien y fait, elle semble vraiment stressé. Elle n'en a pourtant pas l'impression...
___ AFFRES : La jeune fille déteste dévoiler ses faiblesses, c'est pourquoi personne n'est au courant de ce qui lui fait vraiment peur, sauf son meilleur ami qui l'a découvert par soit-même, ce qui lui a valu une journée de prières "Ne le dis pas, s'il te plait" ; "tu promets de garder le secret, hein?" ; "Il faut surtout pas que tu le dises à quelqu'un!!"... Il semble ne pas encore l'avoir dit, mais Yellow affirme qu'il est digne de confiance.

_________________


Invité... Je te vaincrai!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plubia Yellows
Rang D
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 24
Localisation : Dans une boîte à rêves... ou illusions...
Date d'inscription : 27/02/2009

Feuille de personnage
DON:
0/0  (0/0)
RANG:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Yellow Pluvia   Sam 28 Fév - 18:55

_HISTORIQUE
___ RÉCIT :

•Musique•
I. A hurricane
Le vent faire rage.
La lune est à son crépuscule.
Le givre recouvre les brins d’herbes.
Le brouillard enlace l’air ambiant d’un blanc pâle.
Il pleut.

Ce n’était pas une nuit adéquate à une naissance. D’ailleurs, elle ne permettait pas un voyage en voiture jusqu’à l’hôpital tant le vent soufflait de sa froideur. Ce n’était pas une nuit faite pour ce miracle. Car, aussi bizarre que cela puisse paraître, Madame et Monsieur Yellows attendaient ce bébé depuis si longtemps. Les analyses avaient pourtant bien dit que Madame Nagawa Tenshi Yellows ne pouvait avoir d’enfant, décrétée stérile. Et pourtant, ce miracle avait eu lieu, c’était quelque chose d’inexplicable, qui pourtant était bien vrai : Elle était tombée enceinte. Et 9 mois plus tard, en cette soirée douloureuse, retentissaient les cris de douleurs d’une femme qui mettait au monde son enfant. Monsieur Yellows était parti en voyage d’affaire et ne rentrerait que le lendemain, l’accouchement étant prévu pour une semaine plus tard.
L’orage faisait également rage à Sydney, en Australie, ou monsieur Yellows était en voyage d’affaire. Les gouttes s’abattant la vitre avaient le don de l’inquiéter et de l’énerver à la fois. Accroché à son téléphone, il attendait des nouvelles de sa femme. On lui avait dit de ne pas rappeler avant au moins deux bonnes heures, afin d’éviter de perturber l’accouchement. Mais plus le temps passait et plus les minutes étaient longues. L’homme tapotait nerveusement ses ongles contre la vitre froide. De forte allure, il possédait une carrure digne d’un soldat. De grande taille et de poids imposant, mais seulement constitué de muscles, son visage laissait deviner une douceur qu’il était impossible d’ignorer. S’affolant au téléphone, il criait dans le combinait d’un air suppliant qui n’était en rien agressif qu’il voulait des nouvelles de sa femme et de son enfant. A court d’argument, il se restreint finalement à raccrocher et à attendre l’appel des domestiques. Il s’assit devant un piano à queue, sur un petit tabouret noir, et posa délicatement ses doigts sur les notes collées les unes aux autres avant de débuter ce qui lui passer par la tête.
Ainsi, n’ayant pas choisi le nom de l’enfant à l’avance, ne connaissant pas son sexe, et le tonnerre retentissant à tout battement, l’inspiration manquait à la grande Nagawa, qui n’était pas en la présence de son mari, et dont l’accouchement commençait à se faire long, n’arrivait même plus à réfléchir au prénom qu’elle donnerait à l’enfant à sa naissance. Mise au monde par deux domestiques certes inexpérimentées, l’attente se fit longue avant que la maison soit animée non plus par des cris de douleur, mais par les retentissements d’un nouveau-né. Le père fut immédiatement rassuré lorsqu’on lui téléphona et pu avoir sa femme, épuisée, au téléphone. Tout deux pleuraient. Ils raccrochèrent peu de temps après et Nagawa confia aux domestiques qui promirent de bien s’en occuper, Plubia….



II. Pluvia’s Rocking Chair
« Vous n’avez toujours pas fini de vous amuser, tout les deux ? » questionnait Mme Nagawa en levant les yeux de son livre pour les poser sur ce qui représentait sa vie, sa chair. Son mari se tourna vers elle, un air boudeur sur le visage « Nous ne jouons pas, Nagawa, Plubia veut jouer du piano ! ». Leur fille était tranquillement installée à côté de son père sur le tabouret du piano dans la salle des divertissements et essayait tant bien que mal de reproduire les mouvements de doigts que son père faisait sur le piano. C’était une musique que la petite Plubia connaissait bien. Toute son enfance, elle s’était endormie avec cette mélodie, ce son si doux et agréable… Agée maintenant de quatre ans, elle voulait à tout prix savoir la jouer, mais son père faisait des mouvements bien trop compliqués pour qu’elle puisse suivre. Et pourtant, elle s’acharnait sur le piano.
Monsieur Yellows était assez surpris que sa fille réussisse cette berceuse, celle qu’il avait composée lors de sa naissance. Réussir était un bien grand mot, mais le fait qu’elle réussisse les six premières notes, c’était… FORMIDABLE ! Sa joie était immense, et comme à son habitude, il ne pu s’empêcher de serrer fort dans ses bras sa fille chérie en la félicitant. Elle était la plus brillante des petites filles qu’il n’eut jamais connu. Certainement parce que c’était la fille de sa femme, si merveilleuse. Il l’aimait tellement, il aurait tout donné pour les deux femmes de sa vie, c’est à près tout grâce à elles qu’il était heureux comme aujourd’hui.
« Vous n’en avez pas marre de rester enfermés ? Plubia, allons au parc que tu t’amuses un peu avec d’autres enfants » proposa Nagawa en enfilant son manteau, puisqu’elle n’attendait aucune réponse négative. D’un saut, la petite fille quitta le tabouret et rejoint sa mère qui lui enfila son manteau, heureuse de pouvoir passer un peu de temps avec d’autres enfants. Il faut dire qu’il n’était pas toujours marrant d’être fille unique, elle ne pouvait que jouer toute seule ou avec son père lorsqu’il était là. Les deux Yellows avaient l’habitude de se rendre au parc, la mère pour voir sa fille s’amuser et sa fille tout simplement pour s’y amuser.
Plubia suivit sa mère jusqu’au parc en lui tenant la main. Puis cette dernière poussa sa fille pour qu’elle aille jouer, ce qu’elle n’hésita pas à faire. Mais comme à chaque fois, elle allait s’asseoir sur un banc caché du regard de sa mère qui avait déjà commencé sa lecture et les regarda. Parce qu’ils étaient là, comme à chaque fois qu’elle venait. Plubia les admirait énormément, mais les craignait à la fois : sa révérence lui coutait de rester dans l’ombre et de se contenter de savourer le spectacle qui s’offrait à elle : Ils avaient le même âge, peut être un an de plus, et faisaient du roller à la perfection (ou presque). Ils faisaient des figures, sautés, glissaient. Mais ce n’était pas encore des ATs, seulement des rollers…



III. Good-Looking
Comme à son habitude, Plubia était tranquillement assise sur le banc de pierre. Cela faisait déjà trois fois qu’elle venait sans les voir. Peut être avaient-ils changé de lieu d’entrainement. Non, c’était impossible, il ne pouvait pas lui faire ça, ils étaient sa passion, son rêve. Ils n’avaient pas pu partir. Depuis près de trois ans, elle venait les voir, mercredi et week-end, faire du roller.
La jeune Yellows avait maintenant sept ans et allait rentrer en primaire. Les joies d’être née en Janvier, toujours un an d’avance sur les autres… Le printemps avait bien débuté et les fleurs commençaient déjà à s’épanouir. Mais eux, ils n’étaient plus là. C’était fini… Plubia baissa la tête. Tout son monde venait de s’écrouler. Elle ne viendrait plus ici, que viendrait elle y faire ? Regarder les plus petits jouer entre eux ? Certainement pas. Elle arrêterait simplement de rêver…
« Hey, petite ! Le parc va fermer, tu devrais rentrer chez toi » dit le gardien du parc, M. Iwahana. « Ma mère m’a dit de ne pas parler aux inconnus » répondit elle les sourcils froncés.
« Et tu fais tout ce que ta maman te dit ? »
« Oui ! »
« La preuve que non »
Le gardien rigola alors que Plubia rougissait et prenait une mine renfrognée. Elle ne parlerait plus à cet homme, promis craché.
« Bon, la nuit est en train de tomber. Je devrais peut être te raccompagner chez toi. »
La petite fille ne répondit rien alors que le vieil homme lui attrapait la main. Il ferma le portail du parc et s’accroupi pour être à la même hauteur que la petite fille qu’il accompagnait.
« Alors, ou est-ce que c’est chez toi ? »
Plubia ne répondit rien, mais tira l’homme à travers différentes petites rues jusqu’à une ruelle sombre. Main dans la main, le gardien qui n’avait aucune mauvaise intention et la petite fille marchaient tranquillement dans la ruelle, lorsque des bruits se firent entendre. A droite, à gauche, au dessus, le gardien ne savait pas vraiment d’où ils venaient. Ce qui était sur, c’est qu’ils approchaient. Il n’eut pas le temps de se retourner pour voir arriver un petit garçon derrière lui et lui donner un coup de pied extrêmement douloureux. L’homme tomba à terre.
« Tu n’as rien ? » demanda Jack. Jack était d’origines américaines. Il était petit, de la même taille que Plubia, et avait un beret marron sur ses cheveux bruns. Il avait un teint plutôt bronzé, mais pas jusqu’à mate, et avait des yeux bleus océans. Une petite carrure pour un grand balèze…
« N… non. » répondit Plubia.
Inutile de le dire, elle l’avait reconnu. Il était le meilleur des trois. Il s’entrainait au parc, c’était lui, elle en était persuadée. Rougissante, elle baissa son regard et vu les rollers qu’il avait aux pieds. Ils étaient différents que ceux avec lesquelles elle l’avait toujours vu. Ils brillaient, étaient neufs, et blancs. Des Air-Treks.
« Waouw, you have a good-looking ! » dit il d’un anglais parfait les mains derrière la tête, un sourire sincère sur le visage. Plubia rougit encore plus.
« T’as compris ce que j’ai dit ?! » Dit-il, un peu étonné.
« Mon père est américain… » Répondit elle avant de se concentrer sur un cas plus grave : Le vieil homme venait de se relever, un peu sonné. « Vous allez bien, vieil homme ? » Demanda-t-elle. Celui-ci ne répondit pas tout de suite, semblant être dans le vide quelques secondes. En fait, il était trop sonné pour répondre. Il ne pensait plus qu’à une chose : Un bon bain. Pourquoi un bon bain ? Et bien, pourquoi pas ? Ainsi, il fit demi-tour.
« Ce vieux pervers ! Heureusement que je suis intervenu, sinon… Hum, dis, je te ramène ? Je m’appelle Jack. » Lui proposa-t-il.
Et ils rentrèrent tout deux…

_________________


Invité... Je te vaincrai!


Dernière édition par Plubia Yellows le Sam 28 Fév - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plubia Yellows
Rang D
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 24
Localisation : Dans une boîte à rêves... ou illusions...
Date d'inscription : 27/02/2009

Feuille de personnage
DON:
0/0  (0/0)
RANG:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Yellow Pluvia   Sam 28 Fév - 18:56

♠ Musique ♠
IV. The fall

« Un jour, j’arriverai à voler tout là haut, et je t’emmènerai avec moi Yellow’, tu voleras sur mes ailes, promis ! »
Combien de fois lui avait-il répété cette phrase, elle avait fini par y croire et partageait maintenant son rêve. Elle voulait juste qu’il réussisse, qu’il soit heureux, et si dans le ciel il fallait aller, alors qu’il y aille. Rang C. Il était un rang C alors qu’il avait seulement 15 ans. 15 ans dont 11 ans de rollers, il y avait de quoi l’envier. Plubia le vénérait toujours autant, mais n’avait plus peur de lui. Ils étaient tellement proches maintenant. Tout était bien différent de l’époque ou elle l’espionnait. Tous les soirs, à 17 heures, elle allait assister à l’entraînement. Et comme chaque soirs, elle se dirigeait vers la place principale de la ville. Kyo, Tamaki, Kaoru, Ren et Jack étaient djéà là, comme à leur habitude.
« T’es toujours aussi mignonne Yellow’ ! Tu veux pas sortir avec moi ? » S’écria Jack, toujours ce sourire sincère sur le visage.
« Va te faire voir Jack, je t’ai déjà dit non des millions de fois » répondit Plubia dans un soupire. C’était son quotidien. Tous les soirs, elle le voyait, et il lui demandait toujours la même chose. Ses compagnons d’AT avaient toujours eux aussi voulu être avec Plubia. Peut être parce qu’elle était la seule fille qu’ils fréquentaient, mais ils avaient toujours gardé leurs sentiments pour eux. Seul Jack, ce petit diable plus franc et direct que n’importe qui tentait sa chance chaque soir, et ce depuis qu’il la connaissait.
La jeune fille avait toujours refusé d’essayer l’AT, par peur de décevoir Jack. Le fait qu’elle refuse son amour était dû à la simple per de le perdre.
« jack, arrête de faire l’imbécile et entraîne toi bordel ! On va jamais gagner si tu te distrais autant ! » S’écria Ren avec le plus d’autorité qu’il lui était donné.
« J’ai pas d’ordres à recevoir d’un conard dans ton genre » répondit Jack avec une indifférence totale.
Et voilà, le drame recommençait. Ren et Jack n’avait jamais réellement pu se voir, mais c’est ce qui faisait leur force. Leur style de vol se complétaient, c’est pourquoi ils ne se séparaient jamais, même s’ils se disputaient et se battaient tout le temps. Ren aimait d’une certaine façon Jack, mais il l’insupportait. Jack en revanche, détestait sincèrement Ren, simplement parce qu’il était sorti plus d’un mois avec sa Yellow’.
Et ce jour là était un jour comme les autres… Jusqu’à ce que…
Un silence pesant s’était installé dans la chambre aux murs blancs. Jack était dans un lit d’hopital, ses deux pieds recouvert d’un grand plâtre solide. Il ne regardait pas ses amis qui étaient présents dans la pièce, il ne voulait pas affronter leur déception, ainsi leur tournait-il la tête.
« Pff… une merde reste une merde… » dit Ren avant de quitter la chambre. Il n’était pas déçu par leur défaite, non, bien que ça l’attriste que la team n’existe plus, il s’en fichait presque à côté de la déception que lui offrait Jack. Incapable d’affronter ses amis du regard, il culpabilisait seul comme une vieille chaussette. Et bien, qu’il reste seul.
« Jack… je suis… » Hésita Plubia. Elle s’en voulait de ne rien pouvoir faire. Mais Jack ne lui laissa pas l’occasion de finir sa phrase. Il ne voulait pas qu’elle s’excuse, le seul coupable c’était lui.
« Tais-toi. La team est dissoute, vous devriez vous casser. Personnellement, je n’ai plus envie de vous voir » avait il menti pour qu’ils s’en aillent.
Et le bruit de la porte fut la seule réponse qu’il reçut, à son grand soulagement. Mais ce sont été aussi celui de son cœur qui se brisait. Toute son enfance, tout ce travail, pour en arriver là.
« Tu n’devrais pas dire des choses comme celles-ci Jack. C’était très vexant ». Cette voix, il la connaissait bien. Il était hors de question pour Plubia de le laisser seul, tout comme il aurait fait.
« Ce n’était que la vérité. La Team est dissoute, nous n’avons plus rien à faire ensemble. »
« Je ne faisais pas partie de la Team. Et tu estimes que votre amitié n’était rattachée qu’à un piètre lien de Team !? Jack, tu n’es qu’un idiot. L’air Treck vous uni à jamais !»
Jack ne répondit rien. Elle ne savait pas. Il devrait lui dire, et elle le dirait certainement aux autres. C’était ainsi, la fatalité, le destin, tout venait de ça.
« Je ne pourrai plus faire d’Air Treck. Tous les os de mes jambes ont été réduits en bouilli. Les docteurs ne sont même pas sur que je puisse remarcher un jour. »
Elle pleura alors à sa place. Toutes les larmes de sont corps, où il se contentait de la regarder pleurer en lui tenant la main. Elle pleurait pour lui. Elle n’aurait pas du.



V. Vengeance’s Hurricane

« Yellow’, tu dors ? » demanda Jack en se tournant vers le matelas par terre. Elle était restée dormir, comme chaque Samedi soir, et regardait à travers la fenêtre du toit les étoiles briller dans le ciel.
« A ton avis, triple idiot ! » répondit elle. Six moi, cela faisait maintenant six mois qu’il était sorti de l’hôpital. Avec la rééducation, il arrivait de nouveau à marcher, mais jamais plus il ne pourrait monter sur des ATs.
« A quoi tu penses ? »
« Toujours à la même chose. » répondit-elle en s’asseyant sur le matelas, s’appuyant sur ses deux bras.
« Yellow ‘ ! Tu devrais arrêter de penser à ce qu’il s’est passé, c’est moi l’unique fautif, j’ai été idiot d’affronter si tôt des rangs B ». C’était faux. Il n’avait pas été idiot. Du moins pas selon Plubia. Il avait fait ce qu’il avait à faire. Mais elle ne pouvait s’empêcher de regretter de l’avoir laissé faire. Elle s’en voulait énormément. « Et puis, je peux toujours devenir Tunner »
Un silence, le silence de la nuit, c’était installé dans la chambre ou les posters d’AT régnaient en maître.
« Je n’ai pas pu tenir ma promesse » chuchota-t-il.
« Je la tiendrai pour toi si tu veux. » répondit-elle après quelques secondes qui semblèrent interminables, comme si elle cherchait précisément ses mots.
« Quoi ?! » s’exclama-t-il, n’étant pas certain de tout comprendre.
« Demande moi de la faire, et je le ferai. » C’était son choix. Elle l’avait pris, maintenant il ne manquait plus qu’il fasse le premier pas. Certainement étaient-ils les seuls à pouvoir comprendre cette discussion, ce qui amplifiait encore un peu plus son importance. Rien au monde n’aurait pu troubler les pensées de Jack qui se bousculaient dans sa tête. Tout était à la fois net, précis, flou et brumeux. Il pleuvait ce soir là. Les étoiles avaient disparu.
Le vent faisait rage.
La lune était à son crépuscule.
Le givre recouvrait les bruns d’herbes.
Le brouillard enlaçait l’air ambiant d’un blanc pâle.
Il pleuvait.
Ce n’était décidément pas une nuit où Plubia aurait du se trouver chez quelqu’un d’autre qu’avec ses parents.
« Yellow’… » dit il après une longue hésitation. « Deviens ma vengeance. »
Dans un sourire elle le fixa de ses grands yeux marrons et lui répondit, alors que la berceuse que lui avait composé son père tournait en boucle dans sa tête.

« Un jour, j’arriverai à voler au dessus de ce brouillard, et je t’emmènerai avec moi Jack. Je serai tes ailes, c’est une promesse. »



___ ÉLÉMENT IMPORTANT : L'accident de son meilleur ami l'a particulièrement affectée et blessée. Elle en est restée d'ailleurs traumatisée mais a accepté de monter sur des ATs pour lui rendre service. Elle est depuis, à ses petits soins et fait tout pour qu'il ne souffre pas trop de son handicap nouveau.
___ OTHER : Son père - Camron Yellows - est un homme d'affaire important en Amérique, ce qui lui coute d'être souvent éloigné de sa fille vivant à Okinawa. Il ne faut surtout pas croire que ça le laisse indifférent, loin de là! Il est plutôt du genre "fou-fou" de sa fille et pleure à chaque fois, se plaint de ne pas la voir et porte toujours au moins six photos d'elle dans son porte-feuille. Il est lui même issue d'une très vieille famille américaine, c'est peut être ce qui a valu à sa fille d'avoir un teint aussi blanc et des yeux si peu bridés. Quand à sa mère - Nagawa Tenshi - elle est une femme qui n'a pour seul métier d'être mère. En effet, le revenu mensuel de son mari pourrait bien faire vivre les deux femmes pendant trois mois, elle ne ressent donc pas le besoin de travailler. Elle même issue d'une famille japonaise aux origines lointaines françaises, elle parle parfaitement l'anglais, le japonais et le français, ce qui fait d'elle une traductrice hors norme souvent demandée, bien qu'elle ne soit pas déclarée. Elle n'aime pas l'idée que sa fille soit sur les derniers engins appelés ATs, mais elle lui laisse le droit de choisir ce qu'elle veut vraiment, tant qu'elle n'y risque pas sa vie... Le fait d'être fille unique donne à Plubia une valeur très importante aux yeux de ses parents.

_RIDE OR NOT ?
___ ROAD : Dream Road: Basée sur la vitesse, son seul et unique but est de créer des illusions. Par le frottement rapides des roues de ses AT's, la chaleur instaure de grandes perturbations dans les températures ambiantes, déclenchant des courbes dans les rayons lumineux ce qui perturbe l'œil habitué aux rayons en ligne droite. Plus la vitesse du détenteur de cette road est rapide, plus les effets sont terrifiants pour l'adversaire puisque les courbes dans les rayons lumineux sont plus importants, ils produisent donc plus d'images et encore plus réelles...
___ MODÈLE D’AIR-TRECK : Les AT's de Yellow ont d'énormes roues, a peu près de diamètre d'une main ouverte (du pouce à l'auriculaire). Ainsi sa vitesse est bien plus rapide que sur des AT's normaux. Aussi sont ils de couleurs blanches, ornés de ronces d'un bleu électrique. Ils sont plus ou moins souples pour permettre une meilleure rotation et sont légers comme des plumes, une fois encore pour favoriser la vitesse (Bon d'accord, peut être pas comme des plumes... Mais ils sont légers!!)
___ TENUE RELATIVE A L’AIR-TRECK : Comme précisé plus haut, elle porte généralement son uniforme noir de lycéenne pour rider et profiter pleinement de cette activité. Mais elle porte aussi une tenue dite de "combat" lorsque le besoin s'en fait ressentir, toute de cuir noir qui favorise un peu trop ses formes à son goût. Mais en attendant d'être dans une team, elle doit, sous l'ordre de son meilleur ami, porter cette tenue....

_YOU AND WE
___ AVATAR : Yûki Cross de Vampire Knight
___ UN AVIS SUR LE FORUM ? : Il semble bien organisé et le design est génial !
___ Comme avez-vous trouvé le forum ? : En tapant Air Gear RPG sur google, vous êtes quatrième sur la liste !! =D
___ PSEUDO SUR LE NET : Dwiney-s
___ Avez-vous-lut le règlement ? : fleure

_________________


Invité... Je te vaincrai!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chisame Sabaku
Admin
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 22
Localisation : Sur un toit, à regarder le ciel, le regard plongé dans les étoiles, ésperant un signe, un éspoire. ~
Date d'inscription : 06/07/2007

Feuille de personnage
DON:
25/150  (25/150)
RANG:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Yellow Pluvia   Dim 8 Mar - 12:25

  • Encore navrée du retard.


    Une fiche très belle, aussi bien dans l'histoire -Jaaack ; ____ ;- que dans les descriptions morales et physique. Une très belle écriture, fluide, émouvante, flexible. Un grand bravo en somme. Juste au début de l'histoire, tu répètes un peu trop le mot "pourtant" et il y a quelques erreurs d'inatention : ).
    Etant dans les premiers membres, je t'accorde d'or et déjà le rang D {tu le vaut bien, de toute manière }.
    J'espère que tu sauras "nous" {Saya & Moi} pardonner le retard de validation.

_________________


Une envie, une rêve, des joies, des rires. S'évaporent, si lentement, petite chose naturelle de l'existence, ballayées par le vent. Le vent des sentiments.
[ ... ]


Paint un jour, Paint toujours. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://air-gear.camelscrew.com
Plubia Yellows
Rang D
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 24
Localisation : Dans une boîte à rêves... ou illusions...
Date d'inscription : 27/02/2009

Feuille de personnage
DON:
0/0  (0/0)
RANG:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Yellow Pluvia   Dim 8 Mar - 16:58

    Waouw, autant de compliments dans la même phrase, je suis flatée x'D
    On peut dire que tu m'as remonté le moral à bloc !! (La fin de Code Geass est Troooop bien mais troooop déprimante T___T)
    Merci pour tout (Rang D etc..)
    Tu es toute pardonnée ! xD enfin... "vous" êtes" toutes pardonnée ;-D

_________________


Invité... Je te vaincrai!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aoi Jin
Rang E
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 13/02/2009

Feuille de personnage
DON:
0/0  (0/0)
RANG:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Yellow Pluvia   Dim 8 Mar - 19:43

Bienvenue : ]

(La fin de Code Geass R2, tu parles ? Si c'est ça, je pense pouvoir te donner une réponse satisfaisante, simple, et qui change pas mal la donne :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yellow Pluvia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yellow Pluvia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)
» AUSTRALIAN DESTINY & YELLOW TRICYLE :)
» YELLOW ? Fiche de pub
» tuto haradrim, opération désert
» tuto peinture de boyz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
air gear rpg ; :: ~~> Répertoire :: • Fiches des Riders • :: • Présentations Validées Des Filles •-
Sauter vers: